28 novembre 2021

Les grands dossiers

Les plus grands dossiers dont le Domaine a dû s’occuper sont reliés à l’eau et ceci concurremment. Il s’agit du dossier des inondations et de celui de la pollution.

Les gens du bord du lac et du village dont la maison était construite en zone inondable souhaitaient voir réglé leur problème d’inondation annuel. Il y eût de nombreuses études, rencontres et discussions sur ce sujet. La solution proposée était de draguer le fond de la rivière, faire sauter le bouchon rocher naturel devant chez Gibeau (Duplessis) et d’y construire un barrage qui serait levé au printemps et baissé pour l’été. On peut imaginer à quels couts! Les impacts par ailleurs allaient décroissants d’ici au village où il n’y aurait eu aucun effet visible. Ce projet a été abandonné en 1986 après au moins 20 ans de palabres.

Le dossier de la pollution de l’eau a aussi nécessité beaucoup d’investissement de temps, d’énergie et de représentations pour éviter que les municipalités en amont de la nôtre ne rejettent leurs eaux usées non traitées ou partiellement traitées dans la rivière. Finalement, sans donner le détail de toutes les démarches faites, il faut savoir que l’émissaire final rejette les eaux partiellement traitées de Val-David dans la rivière après chez Louis Gibeau.

Par ailleurs, c’est en 1992 qu’une nouvelle loi fédérale a empêché toutes embarcations à moteur à essence, de quelque type que ce soit, sur le lac Raymond ou sur la rivière. Jusque-là, il y en avait beaucoup qui venaient tourner devant la plage.

Un autre dossier s’est étiré sur plusieurs années. Il s’agit de l’aménagement d’un passage piétonnier entre le chemin le Rapide et le chemin le Rempart pour qu’au moins en marchant, les gens puissent faire la boucle. À l’heure actuelle, le sentier qui part du chemin le Rapide et aboutit derrière le tennis permet de faire cette boucle.

Enfin, voici quelques autres dossiers ponctuels dont le Domaine s’est occupé :

  • arrosage des arbres contre la tordeuse de bourgeons de l’épinette;
  • venue du câble Cogeco.